Bienvenue sur le site
de la ville d'Annay

Bienvenue sur le site
de la ville d'Annay

Bienvenue sur le site
de la ville d'Annay

A la une de l'actu

Forum Sport / Santé

Forum Sport / Santé

La deuxième édition du forum Sport / Santé approche &a...

Pass' Sport

Pass' Sport

Afin d’encourager la pratique sportive auprès des jeunes hors ...

Recrutement Service Civique

Recrutement Service Civique

Plus de 150 Missions de Service Civique à vivre en équipe et ...

Journée découverte

Journée découverte

La Municipalité propose aux seniors de 65 ans et plus une journ&eacu...

TAP 2017 / 2018

TAP 2017 / 2018

Une évaluation nationale de la réforme des rythmes scolaires ...

Révision du PLU

Révision du PLU

Par délibération en date du 28 Février 2017, le Consei...

Enquêtes INSEE

Enquêtes INSEE

ENQUETE STATISTIQUE SUR LA CONSOMMATION ET LE BUDGET DES MENAGES De Septem...

Les beaux jours arrivent, leurs désagréments également… Vous êtes très nombreux à m’interpeller en ce moment sur les problèmes de voisinage liés à des rassemblements de jeunes qui certes, doivent pouvoir se retrouver pour échanger et pratiquer des activités ensemble, sauf que celles-ci, bien souvent, perturbent la tranquillité du quartier, à des heures où majoritairement nous aimerions tous pouvoir dormir.

Sachez que je ne suis pas insensible à vos doléances que je trouve justifiées, néanmoins, je me sens impuissant quand les rappels à la loi et interventions des élus, des forces de l’ordre, des voisins, ne suffisent pas, sur les jeunes eux-mêmes et auprès de leurs parents.

Je suis effaré de constater, tout comme nombre d’entre vous, l’inconscience de ces jeunes qui font du gymkhana, du rodéo, tant sur route que dans les espaces verts, en empruntant parfois les sens interdits à contresens, en faisant des queues de poisson aux automobilistes, au mépris de toutes les règles du code de la route. Ces jeunes n’ont pas conscience des risques qu’ils prennent pour eux-mêmes ni du danger qu’ils font courir aux autres.

J’en appelle aux parents, aux adultes, aux jeunes eux-mêmes, pour éviter que ces comportements à risque ne provoquent une catastrophe que l’ensemble de la collectivité regretterait. Il est temps de prendre conscience que nous devons tous être acteurs du vivre-ensemble.

Yves TERLAT, Maire

La vie Annaysienne