Bienvenue sur le site
de la ville d'Annay

Bienvenue sur le site
de la ville d'Annay

Bienvenue sur le site
de la ville d'Annay

Bienvenue sur le site
de la ville d'Annay

L’amélioration de notre environnement, cela nous concerne tous ! Les élus de la ville l’ont bien compris.

Depuis 2015, la Municipalité a mis en place des actions (verger maraude, verger pédagogique, création d’un arboretum, équipements dans les espaces verts, etc... ) afin des créer des liens nouveaux pour une cité plus verte. La ville a notamment obtenu le label “J’agis pour la biodiversité” en 2016 et les récentes félicitations de Monsieur Do-minique Robillard, vice-président de la CALL, aux  enfants Annaysiens pour leur  implication sur l’environnement. Avec l’aménagement récent de la résidence « Le Maresquai » et pour le développement de la biodiversité, il était important de réhabiliter le cavalier, classé à l’UNESCO, par des projets participatifs avec les habitants pour une mise en valeur et le respect de ce lieu partagé.

Avec le concours des Conservatoires d’espaces naturels des Hauts-de-France et de l’association Canopée Reforestation, ce projet a pris vie au gré de jeunes pousses enracinées début Mars. Pendant toute une semaine, les services techniques de la ville, les enfants de l’école Péri/Curie, les jeunes du CAJ et du Centre de Loisirs, les membres des associations du Cyclo Club, de l’Idéal Pétanque et de nombreux habitants n’ont pas ménagé leurs efforts pour planter près de 734 arbres et arbustes qui orneront, dans quelques saisons, ce nouvel espace naturel aménagé. Peut-être que dans quelque temps, au gré d’une balade reconnaîtront-ils un pommier, un cerisier, un prunier, un noisetier qu’ils auront plantés en 2018... C’est une première étape dans une démarche plus globale de mise en réseau des territoires entre le parc Souchez Aval et le parc du Canal de la Deûle.

Le site du cavalier intéresse aussi les élus des cinq communes situées entre ces deux terrils. Ils ont sollicité la CALL pour conduire avec eux un projet de cheminement de balades ayant pour support les anciennes voies de chemin de fer minier. Ils veulent offrir aux habitants des lieux de promenade et de détente de proximité et sensibiliser ainsi à la préservation de la nature. L’étude de cheminement confiée à l’agence d’urbanisme permettra d’identifier et d’imaginer des solutions aux ruptures des liaisons piétonnes ou cyclistes. Tout cela devra s’inscrire dans le projet intercommunal de chaînes des parcs pour une véritable mise en valeur de ce patrimoine issu de l’histoire minière de la région.