Bienvenue sur le site
de la ville d'Annay

Bienvenue sur le site
de la ville d'Annay

Bienvenue sur le site
de la ville d'Annay

Bienvenue sur le site
de la ville d'Annay

Entre 1939 et 1945, des millions de déportés sont morts, condamnés à une fin atroce, sans autre sépulture que nos mémoires.

Depuis quelques années, la Municipalité oeuvre pour entretenir ce devoir de mémoire pour ne pas oublier... et que l’Histoire ne se répète pas !

Le mois de la mémoire, organisé par Madame Moren, adjointe aux affaires sociales, la FNDRIP, l’ONAC, Mémoire et Racines, les Anciens Combattants et le Souvenir Français, du 19 avril au 8 mai, a été riche en manifestations. Cinquante quatre personnes dont vingt trois collégiens de Vendin-le-Vieil ont participé à un séjour de deux jours en Alsace avec la visite du plan incliné et du camp de concentration du Struthof. Une véritable plongée dans l’histoire mais aussi dans l’horreur de la vie quotidienne des camps... Tous ont été profondément émus par cette visite du Struthof qui a été le lieu d’horribles souffrances. Comme l’explique un collégien «En arrivant, on ressent la douleur et l’émotion des gens qui ont été internés... »

La Fédération Nationale des Déportés Internés Résistants et Patriotes (FNDIRP) avait choisi Annay pour faire son assemblée générale. Un dépôt de gerbes a eu lieu au monument aux morts.

A l’occasion de la journée du souvenir des victimes de la déportation, une exposition, en hommage aux déportés et aux résistants, a été inaugurée. Une exposition poignante qui a rencontré un franc succès auprès des annaysiens mais aussi auprès des jeunes du CAJ, des enfants de CM2 de la ville et des cent quarante élèves de troisième du collège de Vendin-le-Vieil (visite encadrée par Madame Caron). En point d’orgue, Monsieur Pierre Chéret, président de la FNDRIP, a relaté l’histoire de son père, déporté pendant la guerre.

CartoucheMDA DPMA ItCe « mois de la mémoire » s’est finalisé le 8 mai avec une commémoration de la fin de la seconde guerre mondiale un peu particulière. Vingt deux nouvelles plaques de rues, portant le nom d’un résistant ont été dévoilées. Grâce au travail précieux de recherches de Madame Deletrain et des membres de l’association Mémoire et Racines, ces plaques sont agrémentées d’informations retraçant le sacrifice de ces personnes. Plus grandes, elles remplaceront les anciennes très prochainement. L’émotion était à son comble lorsque Madame Henriane Vilcoq a confié avoir assisté à l’exécution de deux Annaysiens, Messieurs Lefort et Vicaine, pendant la seconde guerre mondiale. Comme le souligne Madame Moren, « le temps n’est pas loin où disparaîtront les derniers témoins de cette époque maudite, les actions que nous pourrons mener dans les écoles sont primordiales pour faire de chaque génération des passeurs de mémoire ».

Ce projet a bénéficié du soutien de la Direction des Patrimoines, de la Mémoire et des Archives.